Une mauvaise réaction d’un produit cosmétique

Cela peut arriver à tout le monde de faire une réaction à un produit cosmétique mais peu de gens savent ce qu’ils doivent faire vraiment et c’est pourquoi, je fais cet article afin d’informer le plus de monde…

Signalez un produit :

En règle général, suite à une mauvaise réaction, vous allez le jeter et en parler dans les réseaux sociaux, ce sont des scénarios les plus fréquents mais ce n’est pas forcément la bonne action à faire….Signaler sur les réseaux sociaux, c’est bien mais pas que !

Surtout, ne jetez pas le produit mais plutôt aller consulter un spécialiste comme un médecin ou un pharmacien pour qu’il puisse diagnostiquer :

Il y a deux cas : soit c’est votre cellule qui a fait une réaction et dans ce cas, vous devez arrêter ce produit ou éviter le composant dont vous faites une réaction.

L’autre cas : c’est qu’il y a un composant nocif pour l’épiderme qu’il faut bannir ou modifier, le produit, afin, que d’autre, ne soit plus victime. C’est pour cette raison qu’il est très important de signaler un produit cosmétique.

Que devient le produit après un signalement ?

Suite à un signalement, le spécialiste pourra amené à en informer l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de la santé) par une fiche de notification d’effet indésirable. La fiche doit impérativement faire apparaître le nom du professionnel de santé (celui qui  » notifie « ), le nom du consommateur qui vient faire constater l’effet indésirable, le nom du produit utilisé et la description de l’effet indésirable constaté. Les entreprises tiennent également à jour des systèmes de cosmétovigilance : elles répertorient, pour chaque produit, les effets indésirables constatés et engagent les correctifs nécessaire. Ces informations doivent faire partie du dossier produit qui est tenu à la disposition de l’ANSM et de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes).

Comment fonctionne le système de cosmétovigilance ?

L’ANSM gère le dispositif de cosmétovigilance en France, c’est-à-dire la surveillance des effets indésirables résultant de l’utilisation d’un produit cosmétique. Les professionnels de santé ont l’obligation de déclarer sans délai à l’agence tout effet indésirable grave ou paraissant revêtir un caractère de gravité, consécutifs à l’utilisation d’un produit cosmétique.

Vous savez maintenant les bonnes actions à faire…

Dans l’espoir que cet article vous sera utile.

 

 

 

 

 

5 commentaires sur “Une mauvaise réaction d’un produit cosmétique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s